1. Accueil
  2. Panier d'achats
  3. Passer à la caisse maintenant


Soljénitsyne, Alexandre


  Obtenez un rabais de 30 % à l'achat de quatre items et plus ! + Des frais de livraison garantis !

L'archipel du GoulagL'archipel du Goulag


L'archipel du Goulag


Auteur : Alexandre Soljénitsyne

1918-1956. Essai d'investigation littéraire. Première et deuxième parties.

Immense fresque du système concentrationnaire en U.R.S.S. de 1918 à 1956, « L'Archipel du Goulag » (ce dernier mot est le sigle de l'Administration générale des camps d'internement) fut terminé par Soljénitsyne en 1968. « Le coeur contraint, je me suis abstenu des années durant de faire imprimer ce livre pourtant achevé. Le devoir envers ceux qui étaient encore en vie l'emportait sur celui envers les morts. Mais aujourd'hui que, de toute façon, la Sécurité d'État s'est emparée de l'ouvrage, il ne me reste plus rien à faire qu'à le publier sans délai. » 227 anciens détenus ont aidé Soljénitsyne à édifier ce monument au déporté inconnu qu'est « L'Archipel du Goulag ». Les deux premières parties, qui composent ce premier volume, décrivent ce que l'auteur appelle « l'industrie pénitentiaire », toutes les étapes par lesquelles passe le futur déporté : l'arrestation, l'instruction, la torture, la première cellule, les procès, les prisons, etc. – ainsi que le « mouvement perpétuel », les effroyables conditions de transfert. « L'Archipel du Goulag » n'est pas un roman mais, comme l'intitule Soljénitsyne, un essai d'investigation littéraire. La cruauté parfois insoutenable des descriptions, l'extrême exigence de l'auteur vis-à-vis de lui-même et l'implacable rigueur du réquisitoire sont sans cesse tempérées par la compassion, l'humour, le souvenir tantôt attendri, tantôt indigné; les chapitres autobiographiques alternent avec de vastes aperçus historiques; des dizaines de destins tragiques revivent aux yeux du lecteur, depuis les plus humbles jusqu'à ceux des hauts dignitaires du pays. La généralisation et la personnalisation, poussées chacune à leur limite extrême, font de « L'Archipel du Goulag » un des plus grands livres jamais écrits sur l'U.R.S.S., et de son auteur, mieux que tout autre écrivain vivant au monde, « notre contemporain capital ».




Condition générale du livre : 3/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 51268
Éditeur : Seuil
Collection : Non disponible
Numéro(s) du livre : Non disponible
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1974
Poids : 580 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 9.99 $

La maison de MatrionaLa maison de Matriona


La maison de Matriona


Auteur : Alexandre Soljénitsyne

Né en 1918 à Kislovodsk (Russie), Alexandre Isaievitch Soljénitsyne passe son enfance et sa jeunesse à Rostov-sur-le-Don, dans le sud de la Russie. À peine ses études terminées (mathématiques et physique à la faculté de Moscou, cours par correspondance d'histoire, de philosophie et de littérature), la seconde guerre mondiale éclate : soldat dans la cavalerie, puis officier dans l'artillerie, nommé capitaine, plusieurs fois décoré. En janvier 1945, il est arrêté pour avoir émis, dans une lettre privée, des doutes sur les qualités militaires de Staline. Condamné sans jugement à huit ans de déportation dans un camp, il devient maçon (comme le héros d'« Une Journée d'Ivan Denissovitch »). En 1953, il est relégué dans un village du Kazakhstan pour trois ans, période pendant laquelle on décèle chez lui un cancer qui se résorbera de lui-même. Réhabilité en 1957, il devient professeur de physique à Riazan. En octobre 1971 a paru à Paris, en russe, son dernier roman, « Août 1914 ».

Alexandre Soljénitsyne, qui a toujours plaidé pour l'abolition de la censure et subi l'ostracisme des autorités de l'U.R.S.S., a obtenu le prix Nobel de littérature en 1970.

En 1962 paraît dans la revue soviétique « Novi Mir » « Une journée d'Ivan Denissovitch » qui est publié peu après en France puis dans le monde entier. D'autres textes paraissent dans « Novi Mir », dont les nouvelles composant « La Maison de Matriona », paru en France en 1963 et les textes publiés en 1971 sous le titre « Zacharie l'Escarcelle ». Deux romans, l'un écrit vers 1959, « Le Premier Cercle », l'autre achevé vers 1967, « Le Pavillon des Cancéreux », sont interdits en U.R.S.S. et paraissent simultanément en France où ils reçoivent en 1968 le Prix du Meilleur Livre étranger, exceptionnellement décerné à deux ouvrages.

Un grand désir de fraîcheur et de forêts bruissantes après une dizaine d'années d'internement dans un désert poussiéreux et brûlant incite Ignatitch à solliciter un poste de professeur de mathématiques au coeur de la Russie. Ainsi prend-il pension à Talnavo dans la maison de Matriona – un peu malgré sa propriétaire qui est lasse mais qui se résigne, de même qu'elle accepte, gaiement n'importe quelle corvée et se laisse dépouiller du peu qu'elle possède jusqu'à en mourir. Si en Matriona s'incarne le juste sans quoi vivre ne serait plus possible ni désirable, Vassili Vassiliévitch – le héros de L'Inconnu de Krétchétovka – est le type de l'homme de bonne volonté qui s'efforce de se maintenir à la hauteur de son idéal et qui, à « faire ce que doit », gagne le remords cuisant d'avoir jeté une victime dans cette machine à broyer les êtres humains qu'est l'administration de son pays.

Ces rouages tournent en principe pour le bien de la cause, titre donné à la troisième et dernière nouvelle de ce volume, mais l'histoire de ce bâtiment construit par les élèves d'un lycée technique qui en sont spoliés par un administrateur astucieux démontre ce qu'il en est en réalité. Une réalité amère de l'existence quotidienne en Russie illustrée selon un angle différent dans chacun de ces récits qui sont aussi des témoignages.




Condition générale du livre : 4/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 50764
Éditeur : Julliard
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 3411
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1965
Poids : 170 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 7.99 $


Consultations récentes...