1. Accueil
  2. Panier d'achats
  3. Passer à la caisse maintenant


Buck, Pearl


  Obtenez un rabais de 30 % à l'achat de quatre items et plus ! + Des frais de livraison garantis !

Impératrice de ChineImpératrice de Chine


Impératrice de Chine


Auteur : Pearl Buck

Pearl Buck est née à Hillsboro, en Virginie (États-Unis), en 1892. Elle a trois mois quand ses parents missionnaires l'emmènent en Chine, où elle grandira en apprenant le chinois avant sa langue rnaternelle. Adolescente, elle séjourne aux États-Unis pour compléter ses études, puis revient en Chine. En 1917, elle epouse le missionnaire américain John Buck, avec qui elle parcourt la Chine du Nord pendant cinq ans.

En 1923 parait le premier de ses romans inspirés par la Chine : « Vent d'Est », « Vent d'Ouest ». Le Prix Pulitzer (1932) couronne « Terre chinoise », que prolongent deux volumeses : « Les Fils de Wang Luug » (1932) et « La Famille dispersée » (1935). Elle a publié depuis de nombreux autres ouvrages. Lauréate du Prix Nobel en 1938, Perl Buck réside en Pennsylvanie où elle consacre son temps et sa fortune à un « home d'enfants » qu'elle a créé.

Lauréate du Prix Nobel en 1938, Pearl Buck réside en Pennsylvanie où elle poursuit son oeuvre de grande romancière partagée entre l'Orient et l'Occident.

Au mois d'avril 1852, soixante jeunes filles appartenant aux meilleures familles mandchoues sont convoquées au palais de l'empereur de Chine, Hsien Feng, afin qu'il choisisse ses épouses. Seule sera impératrice celle qui lui aura donné un fils, aussi ne suffit-il pas d'être élue, encore faut-il ne pas se laisser oublier…

Yehonala ne l'ignore pas. Elle a rusé pour se faire distinguer par l'empereur, mais se souviendra-t-il encore d'elle demain ? Ambitieuse et intelligente, elle prépare avec soin les voies de son succès. Sa patience sera récompensée : elle devient la favorite et, à la naissance de l'Héritier, un décret la proclame impératrice sous le nom de Tzu-Hsi.

La mort précoce de l'empereur remet tout en question, mais Tzu-Hsi sort victorieuse de la bataille pour la régence. À moins de trente ans, elle tient en main les rênes du pouvoir – elle les gardera pendant près d'un demi-siècle crucial pour l'Empire du Milieu. Personnage fabuleux, Tzu-Hsi appartient en effet au passé historique de la Chine que le récit de Peatl Buck recrée magnifiquement dans son faste et sa beauté.




Condition générale du livre : 3/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 51288
Éditeur : Stock
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 1993
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1969
Poids : 260 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

L'ange combattantL'ange combattant


L'ange combattant


Auteur : Pearl Buck

Pearl Buck est née à Hillsboro, en Virginie (États-Unis), en 1892. Elle a trois mois quand ses parents missionnaires l'emmènent en Chine, où elle grandira en apprenant le chinois avant sa langue rnaternelle. Adolescente, elle séjourne aux États-Unis pour compléter ses études, puis revient en Chine. En 1917, elle epouse le missionnaire américain John Buck, avec qui elle parcourt la Chine du Nord pendant cinq ans.

En 1923 parait le premier de ses romans inspirés par la Chine : « Vent d'Est », « Vent d'Ouest ». Le Prix Pulitzer (1932) couronne « Terre chinoise », que prolongent deux volumeses : « Les Fils de Wang Luug » (1932) et « La Famille dispersée » (1935). Elle a publié depuis de nombreux autres ouvrages. Lauréate du Prix Nobel en 1938, Perl Buck réside en Pennsylvanie où elle consacre son temps et sa fortune à un « home d'enfants » qu'elle a créé.

En dépit de sa timidité native, Andrew Stone est le digne héritier d'une race violente et obstinée pour qui Dieu, le Diable et la religion font partie intégrante de la vie. Chez les Stone, aussi, l'homme est seul maître et la femme ne compte pas. Si l'on ajoute à cela qu'Andrew aime l'étude et déteste les besognes manuelles auxquelles il est astreint dans la ferme paternelle, on comprend pourquoi il la quitte à sa majorité pour devenir missionnaire. Et l'on comprend de même pourquoi il parcourt la Chine d'est en ouest et du nord au sud afin d'accomplir son apostolat sans se soucier du confort de l'épouse et des enfants qu'il traîne après lui.

Pasteur militant, ange combattant, Andrew Stone est-il un homme haïssable ou un saint ? Pearl Buck le sait mieux que personne puisque cet Andrew est son père. Elle en retrace la carrière avec ce talent intuitif teinté d'humour et cette objectivité qui lui ont valu son renom comme peintre de la Chine et des êtres qui la peuplent.

Ce portrait complète l'histoire des siens commencée dans « L'Exilée », où Pearl Buck a raconté la vie de sa mère Carie.




Condition générale du livre : Non disponible   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 51091
Éditeur : Stock
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 2349
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1970
Poids : 250 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

L'exiléeL'exilée


L'exilée


Auteur : Pearl Buck

Pearl Buck est née à Hillsboro, en Virginie (États-Unis), en 1892. Elle a trois mois quand ses parents missionnaires l'emmènent en Chine, où elle grandira en apprenant le chinois avant sa langue rnaternelle. Adolescente, elle séjourne aux États-Unis pour compléter ses études, puis revient en Chine. En 1917, elle epouse le missionnaire américain John Buck, avec qui elle parcourt la Chine du Nord pendant cinq ans.

En 1923 parait le premier de ses romans inspirés par la Chine : « Vent d'Est », « Vent d'Ouest ». Le Prix Pulitzer (1932) couronne « Terre chinoise », que prolongent deux volumeses : « Les Fils de Wang Luug » (1932) et « La Famille dispersée » (1935). Elle a publié depuis de nombreux autres ouvrages. Lauréate du Prix Nobel en 1938, Perl Buck réside en Pennsylvanie où elle consacre son temps et sa fortune à un « home d'enfants » qu'elle a créé.

Un jardin américain au coeur d'une cité chinoise sur le bord du fictive Yangtsé et, dans ce jardin, celle qui l'a créé de ses mains : Carie, la femme du pasteur Stone. Pourquoi cette Américaine vit-elle en Chine ? Héritière d'une solide tradition puritaine, elle s'était inquiétée de son goût pour la joie et la beauté et avait décidé de se consacrer aux missions. Quand Andrew, sur le point de partir évangéliser les Chinois, l'a demandée en mariage, elle a accepté avec enthousiasme.

Niais, devant la misère des êtres, elle en vient vite à penser que soigner les pauvres importe plus que de les convertir, alors qu'Andrew ne se préoccupe que des âmes. Ce malentendu fondamental conditionne la dure existence de l'exilée à travers les événements qui bouleverseront la Chine.

Dans ce livre émouvant, Pearl Buck évoque la vie de sa mère en même temps que sa propre jeunesse.




Condition générale du livre : 3/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 51087
Éditeur : Stock
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 1282
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1964
Poids : 160 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

La grande aventureLa grande aventure


La grande aventure


Auteur : Pearl Buck

« L'auteur a trouvé le sujet de cette grande aventure vécue dans l'histoire de sa propre famille. C'est un livre tout frémissant de vie et d'une générosité puissamment humaine, qui montre sur quelles extravagantes données peuvent se construire les cités et parfois les « empires ». » Serge - Revue des Livres.

« Personne ne restera insensible à l'histoire de Jonathan qui réussit la plus belle grande aventure, celle d'édifier une cité. À ces pages, emplies de remous et de surprises, l'écrivain mélange quelques chapitres pleins d'amour filial et de délicatesse. Le respect de Jonathan pour une mère fragile et courageuse donne à ce roman de graves résonances : c'est beau et noble; c'est à lire et à relire. » S. de V. - Libre Belgique.

« Trois inoubliables visages de femmes dominent ce récit : Mary, vaillante et douloureuse, Judy, le rêve inaccessible de Jonathan, ravissante et vaine, Katie, sa femme, silencieuse et méconnue. » Marie-France.

« Ce récit nous retient par son charme de tendresse, de discrète émotion. L'auteur excelle à évoquer les détails de la vie quotidienne de ses héros, peints avec une juste finesse psychologique; elle évoque avec bonheur le paysage sauvage et désolé d'une Amérique non encore civilisée, redoutable dans son dépouillement mais combien poétique ! Un livre noble et sans fadeur.  » M. F. - Semaine de la Femme.

« C'est aussi l'histoire du nouveau monde avec l'atmosphère particulière de la Prairie. Les femmes : Mary, Katie, Judy, sont inoubliables. C'est un roman de la vie du coeur, un roman vrai et généreux qui mérite un succès égal aux meilleurs romans de Pearl Buck. » Gazette de Lausanne.

Pearl Buck est née à Hillsboro, en Virginie (États-Unis), en 1892. Elle a trois mois quand ses parents missionnaires l'emmènent en Chine, où elle grandira en apprenant le chinois avant sa langue rnaternelle. Adolescente, elle séjourne aux États-Unis pour compléter ses études, puis revient en Chine. En 1917, elle epouse le missionnaire américain John Buck, avec qui elle parcourt la Chine du Nord pendant cinq ans.

En 1923 parait le premier de ses romans inspirés par la Chine : « Vent d'Est », « Vent d'Ouest ». Le Prix Pulitzer (1932) couronne « Terre chinoise », que prolongent deux volumeses : « Les Fils de Wang Luug » (1932) et « La Famille dispersée » (1935). Elle a publié depuis de nombreux autres ouvrages. Lauréate du Prix Nobel en 1938, Perl Buck réside en Pennsylvanie où elle consacre son temps et sa fortune à un « home d'enfants » qu'elle a créé.

Lauréate du Prix Nobel en 1938, Pearl Buck réside en Pennsylvanie où elle poursuit son oeuvre de grande romancière partagée entre l'Orient et l'Occident.




Condition générale du livre : 2/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 52983
Éditeur : Stock
Collection : Roman
Numéro(s) du livre : Non disponible
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1960
Poids : 410 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 7.99 $

La mèreLa mère


La mère


Auteur : Pearl Buck

Pearl Buck est née aux États-Unis. Elle a trois mois quand ses parents missionnaires l'emmènent en Chine, où elle apprend le chinois avant sa langue maternelle. Adolescente, elle va compléter ses études en Amérique, puis retourne en Chine. En 1917, elle épouse le missionnaire américain John Buck, avec qui elle part pour la Chine du Nord pendant cinq ans. En 1923 paraît son premier roman inspiré par la Chine : « Vent d'est, vent d'ouest ». Le Prix Pulitzer (1932) couronne « La Terre chinoise », que prolongent deux volumes : « Les Fils de Wang Lung » (1932) et « La Famille dispersée » (1935). Elle a publié depuis de nombreux autres ouvrages : « La Mère », « L'Exilée », « L'ange combattant », « Le Patriote », etc.

Lauréate du Prix Nobel en 1938, Pearl Buck réside en Pennsylvanie où elle poursuit son oeuvre de grande romancière partagée entre l'Orient et l'Occident.




Condition générale du livre : 4/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 50157
Éditeur : Stock
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 416
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1965
Poids : 140 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

Pavillon de femmesPavillon de femmes


Pavillon de femmes


Auteur : Pearl Buck

Pavillon de femmes est un des livres qui font le plus d'honneur à un écrivain, le plus de profit à ses lecteurs ! C'est un des meilleurs romans de Pearl Buck. Il touchera et passionnera tous ceux et celles qui n'ont pas perdu le sens de l'humour.




Condition générale du livre : 2/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 50388
Éditeur : Stock
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 291 - 292
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1963
Poids : 260 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

PromessePromesse


Promesse


Auteur : Pearl Buck

Pearl Buck est née le 26 juin 1892. Fille de missionnaires établis en Chine, elle apprit à connaître ce pays, non pas en touriste ou en reporter mais en femme mêlée à la vie des petites gens, parlant leur langue, partageant leurs joies et leurs peines. Cette expérience lui a inspiré une série de grands romans qui révèlent le vrai visage de la Chine. Le Prix Nobel lui a été décerné en 1938.

Dans « Fils de Dragon », Pearl Buck décrivait l'existence d'une famille de paysans. Dans « Promesse », nous retrouvons les mêmes personnages ou d'autres tout semblables. Nous sommes au cours de la cinquième année de la guerre sino-japonaise, c'est aussi l'année de Pearl Harbour. « Lorsque nous apprendrons que le peuple des Américains est entré en guerre à nos côtés, dit un des héros de cette histoire, cela nous donnera à tous la force de tomber sur l'ennemi, de le chasser du pays ». Hélas, Pearl Harbour est une défaite écrasante… Faut-il donc renoncer à la promesse de la liberté ?




Condition générale du livre : 3/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 52911
Éditeur : J'ai Lu
Collection : J'ai Lu
Numéro(s) du livre : 127
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1967
Poids : 230 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

Vent d'est, vent d'ouestVent d'est, vent d'ouest


Vent d'est, vent d'ouest


Auteur : Pearl Buck

Pearl Buck est née à Hillsboro, en Virginie (États-Unis), en 1892. Elle a trois mois quand ses parents missionnaires l'emmènent en Chine, où elle grandira en apprenant le chinois avant sa langue rnaternelle. Adolescente, elle séjourne aux États-Unis pour compléter ses études, puis revient en Chine. En 1917, elle epouse le missionnaire américain John Buck, avec qui elle parcourt la Chine du Nord pendant cinq ans.

En 1923 parait le premier de ses romans inspirés par la Chine : « Vent d'Est », « Vent d'Ouest ». Le Prix Pulitzer (1932) couronne « Terre chinoise », que prolongent deux volumeses : « Les Fils de Wang Luug » (1932) et « La Famille dispersée » (1935). Elle a publié depuis de nombreux autres ouvrages. Lauréate du Prix Nobel en 1938, Perl Buck réside en Pennsylvanie où elle consacre son temps et sa fortune à un « home d'enfants » qu'elle a créé.

À la veille de la révolution communiste, une noble demeure chinoise, où l'attachement aux traditions, le culte des ancêtres, l'autorité du père et de la mère n'ont subi aucune atteinte…

Mais le fils revient d'Amérique avec une épouse étrangère… La fille, mariée à un jeune médecin, essaie à grand-peine de s'émanciper de son milieu familial… C'est la violence des vents d'Est et d'Ouest, soufflant en cyclone sur la Chine, créant ces dramatiques conflits…




Condition générale du livre : 3/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 51086
Éditeur : Stock
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 912
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1963
Poids : 160 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

Vent d'est, vent d'ouestVent d'est, vent d'ouest


Vent d'est, vent d'ouest


Auteur : Pearl Buck

Pearl Buck est née à Hillsboro, en Virginie (États-Unis), en 1892. Elle a trois mois quand ses parents missionnaires l'emmènent en Chine, où elle grandira en apprenant le chinois avant sa langue rnaternelle. Adolescente, elle séjourne aux États-Unis pour compléter ses études, puis revient en Chine. En 1917, elle epouse le missionnaire américain John Buck, avec qui elle parcourt la Chine du Nord pendant cinq ans.

En 1923 parait le premier de ses romans inspirés par la Chine : « Vent d'Est », « Vent d'Ouest ». Le Prix Pulitzer (1932) couronne « Terre chinoise », que prolongent deux volumeses : « Les Fils de Wang Luug » (1932) et « La Famille dispersée » (1935). Elle a publié depuis de nombreux autres ouvrages. Lauréate du Prix Nobel en 1938, Perl Buck réside en Pennsylvanie où elle consacre son temps et sa fortune à un « home d'enfants » qu'elle a créé.

À la veille de la révolution communiste, une noble demeure chinoise, où l'attachement aux traditions, le culte des ancêtres, l'autorité du père et de la mère n'ont subi aucune atteinte…

Mais le fils revient d'Amérique avec une épouse étrangère… La fille, mariée à un jeune médecin, essaie à grand-peine de s'émanciper de son milieu familial… C'est la violence des vents d'Est et d'Ouest, soufflant en cyclone sur la Chine, créant ces dramatiques conflits…




Condition générale du livre : 4/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 52630
Éditeur : Stock
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 912
ISBN : 2-253-00468-5
Année d'impression : 1974
Poids : 190 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $


Consultations récentes...