1. Accueil
  2. Panier d'achats
  3. Passer à la caisse maintenant


Aymé, Marcel


  Obtenez un rabais de 30 % à l'achat de quatre items et plus ! + Des frais de livraison garantis !

La jument verteLa jument verte


La jument verte


Auteur : Marcel Aymé

« Un bain de santé et de bonne humeur ! » René Lalou.




Condition générale du livre : 3/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 50423
Éditeur : Gallimard
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 108
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1963
Poids : 170 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

La vouivreLa vouivre


La vouivre


Auteur : Marcel Aymé

Né à Joigny (Yonne) en 1902, de parents originaires du Jura, cadet d'une famille de six enfants, Marcel Aymé perd sa mère à l'âge de deux ans. Élevé par ses grands-parents et sa tante, il fait ses études à Dôle, puis à Besançon. À son retour du service militaire, il pratique divers métiers, dont celui de journaliste, «  médiocre car je ne rapportais que ce que j'avais vu ou appris, alors que la règle était déjà de broder ou d'inventer au moins quant aux détails  », dit-il. En 1925, il profite d'une convalescence pour écrire son premier roman, Brûlebois. D'abord passe-temps, la littérature devient son métier vers 1930, mais le succès s'affirme avec la publication de La Jument Verte (1933).

Marcel Aymé écrit dès lors romans et nouvelles. En 1947, a a commencé une brillante carrière d'auteur dramatique.

Courant après une vipère qui le nargue, Arsène Muselier rencontre au bois celle qu'en patois jurassien on appelle la Vouivre, la Fille-aux-serpents, dont le front s'orne d'un rubis fabuleux qu'elle ne pose que pour se baigner. Malheur à ceux que tente le bijou : les serpents les dévorent.

Arsène a vu le rubis, mais la baigneuse l'intéresse plus encore, ce qui séduit la Vouivre par la rareté du fait. Lui se montre prudent car il craint pour son âme et, d'ailleurs, il aime Juliette Mindeur. La Vouivre pourchasse partout le récalcitrant. Le pays s'ameute, les convoitises s'allument — tandis qu'Arsène suit son petit bonhomme de chemin.

Mais ce garçon réaliste est aussi un tendre et quand, après le trépas du fils Beuillat, la petite Belette est en danger, il brave sans hésiter l'armée des serpents.

Ainsi finit cette histoire aussi réelle que fantastique où l'on voit un curé sceptique, un radical croyant, une « dévorante » pleine d'innocence et bien d'autres gens encore.




Condition générale du livre : 3/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 51065
Éditeur : Gallimard
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 1230
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1964
Poids : 160 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

Les contes du chat perchéLes contes du chat perché


Les contes du chat perché


Auteur : Marcel Aymé

Comme le loup protestait de ses bonnes intentions, elle lui jeta par le nez :
— Et l'agneau, alors ?… Oui, l'agneau que vous avez mangé ?
Le loup n'en fut pas démonté.
— L'agneau que j'ai mangé, dit-il. Lequel ?
— Comment ? vous en avez donc mangé plusieurs ! s'écria Delphine. Éh bien ! C'est du joli !
— Mais naturellement que j'en ai mangé plusieurs. Je ne vois pas où est le mal… Vous en mangez bien, vous !

« C'est une chose d'écrire pour les grandes personnes La jument verte et d'autres récits d'un dur humour; autre chose d'écrire un Conte du chat perché. Rien n'est plus rare que de savoir parler aux enfants. M. Marcel Aymé le fait admirablement. » (Charles Plisnier).

Né à Joigny dans l'Yonne, en 1902, Marcel Aymé était le dernier d'une famille de six enfants. Ayant perdu sa mère à deux ans, il fut élevé jusqu'à huit ans par ses grands-parents maternels qui possédaient une ferme et une tuilerie à Villers-Robert, une région de forêts, d'étangs et de prés. Il entre en septième au collège de Dôle et passe son bachot en 1919. Une grave maladie l'oblige à interrompre les études qui auraient fait de lui un ingénieur, le laissant libre de devenir écrivain.

Après des péripéties multiples (il est tour à tour journaliste, manoeuvre, camelot, figurant de cinéma), il publie un roman : « Brûlebois » aux Cahiers de France et, en 1927, « Aller retour », aux Éditions Gallimard qui éditeront la majorité de ses oeuvres. Le Prix Théophraste Renaudot pour « La Table-aux-Crevés » le signale au grand public en 1929. « La Jument verte » paraît en 1933. Avec une lucidité inquiète, il regarde son époque et se fait une réputation d'humoriste par ses romans et ses pièces de théâtre : « Travelingue » (1941), « Le Chemin des Écoliers » (1946), « Clérambard » (1950), « La Tête des autres » (1952), « La Mouche bleue » (1957).

Ses recueils de nouvelles « Les Contes du chat perché » (1939), « Le Passe-Muraille » (1943) conquièrent tous les publics. Marcel Aymé est mort en 1967.




Condition générale du livre : 3/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 52944
Éditeur : Gallimard
Collection : Folio
Numéro(s) du livre : 343
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1973
Poids : 200 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $

Lucienne et le boucherLucienne et le boucher


Lucienne et le boucher


Auteur : Marcel Aymé

Pièce en quatre actes.

Né à Joigny dans l'Yonne, en 1902, Marcel Aymé était le dernier d'une famille de six enfants. Ayant perdu sa mère à deux ans, il fut élevé jusqu'à huit ans par ses grands-parents maternels qui possédaient une ferme et une tuilerie à Villers-Robert, une région de forêts, d'étangs et de prés. Il entre en septième au collège de Dôle et passe son bachot en 1919. Une grave maladie l'oblige à interrompre les études qui auraient fait de lui un ingénieur, le laissant libre de devenir écrivain.

Après des péripéties multiples (il est tour à tour journaliste, manoeuvre, camelot, figurant de cinéma), il publie un roman : « Brûlebois » aux Cahiers de France et, en 1927, « Aller retour », aux Éditions Gallimard qui éditeront la majorité de ses oeuvres. Le Prix Théophraste Renaudot pour « La Table-aux-Crevés » le signale au grand public en 1929. « La Jument verte » paraît en 1933. Avec une lucidité inquiète, il regarde son époque et se fait une réputation d'humoriste par ses romans et ses pièces de théâtre : « Travelingue » (1941), « Le Chemin des Écoliers » (1946), « Clérambard » (1950), « La Tête des autres » (1952), « La Mouche bleue » (1957).

Ses recueils de nouvelles « Les Contes du chat perché » (1939), « Le Passe-Muraille » (1943) conquièrent tous les publics. Marcel Aymé est mort en 1967.




Condition générale du livre : 4/5   > Plus d'information...
Numéro d'inventaire : 50414
Éditeur : Grasset
Collection : Le Livre de Poche
Numéro(s) du livre : 451
ISBN : Non disponible
Année d'impression : 1963
Poids : 140 gr

Outil de conversion en ligne du montant (CAD$ > EURO ou CAD$ > US$ ou autres) : www.xe.com

Sans obligation de votre part, vous pourrez connaître le coût d'un achat (tous les frais inclus)
en cliquant sur le bouton « ACHETER »


Prix : 5.99 $


Consultations récentes...